3oudou Emigrants song from Tony Kiwan

Search

Jalyatouna

 

 

MadeinLebanon.org

Subscribe to our Free Newsletter

Keefak: The Lebanese Arabic Language Mobile Application

 

Le pape avait déjà reçu ce groupe les années précédentes, à l’occasion des rencontres organisées près de Rome, à Frascati, rappelle la Salle de presse du Saint-Siège qui ne précise pas le contenu de la « brève » allocution du pape François.

C’est un réseau de parlementaires catholiques international né en 2010 sous le patronage de l’archevêque de Vienne, et de David Alton, membre catholique de la Chambre des Lords (Grande-Bretagne). Son président est Christiaan Alting von Geusau.

Dans un entretien accordé à Radio Vatican (Bernd Hagenkord), le cardinal Schönborn précise qu’il s’agit “d’un groupe informel d’hommes et de femmes qui, très consciemment, veulent faire de la politique en croyants. Ils ont souvent une autre chose en commun: ils sont une minorité dans leurs Parlements. Mais ils se font porteurs de sujets et de valeurs importantes et ils ont l’intention d’accomplir leur service en catholiques”.

Le président de la Conférence des évêques autrichiens précise le lien avec Rome: “Les papes nous ont toujours encouragés: le pape Benoît comme le pape François nous ont reçus chaque année. Et ces parlementaires catholiques sont très encouragés par ce “oui” de l’Eglise à leur engagement, parce que souvent, ils se sentent assez seuls dans leurs Parlements et ils se trouvent dans des situations difficiles. Ils se sentent donc encouragés par ces rencontres annuelles, dans leur foi personnelle comme dans leur action politique.”

Pour l’archevêque autrichien, le réseau est désormais bien rodé, et grandit, en particulier dans sa composante africaine: Kenya, Ouganda, Zimbabwe, Malawi. “Ces rencontres sont toujours, dit-il, une très bonne occasion de confrontation et d’échange d’idées. Le fait que des personnes venues de tous les continents se retrouvent ensemble fait clairement du bien à tous, également parce que naissent des contacts, des amitiés.”

Il souligne que le premier objectif de ces rencontres annuelles et de “fortifier la foi” avec “des moments fortement religieux, comme la messe quotidienne, la prière du chapelet ensemble, l’adoration eucharistique, la possibilité de se confesser. Il y a donc un soutien spirituel aussi.”

Quant aux sujets abordés pendant ces rencontres, ce sont ceux qui “préoccupent le plus les parlementaires” et ils sont “approfondis grâce à des experts qui guident des séminaires ayant pour fonction d’aider la réflexion politique” : protection de la vie humaine et de la famille, crise des réfugiés, chrétiens persécutés …

Le cardinal Schönborn souligne en effet que l’un des thèmes abordés “depuis le début” est la persécution des chrétiens. “Désormais, hélas, c’est devenu un phénomène à l’échelle mondiale. De nombreux pays d’où viennent ces Parlementaires sont frappés ou bien ce sont des pays engagés pour aider les chrétiens d’autres pays”, souligne l’archevêque de Vienne.

 

“Je peux dire que ce réseau informel est un succès, c’est une belle initiative et je dirais que c’est une bénédiction”, conclut le cardinal Schönborn.

primi sui motori con e-max